img

Intime
mai 2017

imgVoilà le nouveau lieu, le bel endroit sonore et multiple inventé par Vincent. Il est de nuit bleu roi, de cette nuit telle qu’elle inspire, telle qu’elle chante et souffle, telle qu’elle s’ourle d’écume et de gradins de vagues. Au fil de ses 14 nouvelles compositions qu’il interprète seul au piano, voilà le nouveau voyage de Vincent.  En Mancha, parmi les moulins qui brassent et boulangent le vent et les poèmes, et au ciel sous des suspensions d’ouate, devant la mer qui déballe ses rumeurs bleues, le voilà ce voyage qui, comme un pinceau musical, se fraie un trait sur la toile.

Lire la suite

 

img

A mains nues
septembre 2016

img« A mains nues » est une fleur à 14 pétales éclose aux pommes de trois arrosoirs. Vincent Rouard joue, compose, interprète, Denys-Louis Colaux écrit les paroles, Laurence Burvenich peint et illustre. Cette triple aspersion de notes, d’encre et d’huile fonde l’album.

Dans ce projet collectif fondé sur la complicité artistique et l’amitié, les trois artistes ont associé leurs disciplines pour créer non seulement un album musical mais aussi, en guise d’écrin, un livret-objet.
Dans un cadre conçu et ornementé par le peintre Laurence Burvenich, le musicien et l’auteur ont déposé le fruit de leur collaboration : 14 titres écrits par DL Colaux, mis en musique et chantés par Vincent Rouard.

Lire la suite

 

img

STRADA
septembre 2014 (album déjà disponible)

imgLe pianiste et compositeur Vincent Rouard, escorté ici d’excellents musiciens issus d’horizons musicaux distincts et compatibles (la fidèle et sensible violoncelliste Kathy Adam, le célèbre et fiable accordéoniste Didier Laloy, le très constant contrebassiste Vincent Noiret, le percussionniste Fred Malempré, l’oudiste Karim Baggili, le guitariste Pascal Chardonne et, remarquable à la flûte basse ou au sax ténor, Philippe Laloy) nous convie à de nouvelles voies. Voies intérieures, voies lancées à travers des espaces réels ou imaginaires, voies très aériennes, voies sacrées, voies originales et neuves, chemins secrets parfumés des savoirs accumulés et des senteurs des fossés, routes ouvertes dans la lumière et le grand air, les merveilleux flux de cet album roulent superbement dans cette grande art-terre que suit le piano volant, le piano-voilier, le piano assis, le piano romantique, le piano d’aube et de nuit, le piano sidéral, le piano ludique, le piano à descendre et à remonter le temps du compositeur dinantais.

Lire la suite

img

Sur Lesse
septembre 2012

imgA travers ses compositions, Vincent Rouard fixe sa pellicule sonore sur notre propre intériorité. Il la révèle et la traduit dans un langage musical très personnel. Les objets familiers, les lieux chargés de sens, les rencontres, les secrets de l’âme y sont évoqués, ouverts à l’ imaginaire et au partage.
Les rythmiques tantôt lentes et intimistes : « Conte du vent marin », « valse tendre »,.. tantôt endiablées et fantasques :  « Arlequin et Colombine », invitent au voyage sous toutes ses latitudes.

Ce nouvel opus a été conçu pour accorder naturellement l’écriture pianistique au jeu ample et profond du violoncelle. Vincent a suscité la complicité de Kathy, au gré des répétitions, pour retoucher, modeler, moduler, casser, jeter, reprendre, revisiter, affiner, ajuster chaque pièce jusqu’ à l’équilibre mélodique et harmonique délicats souhaités.

Lire la suite

 

img

Itinérances
juin 2009

Le Far-Est d’un pianiste romantique

imgJe viens d’écouter Itinérances, l’album de Vincent Rouard. Je réagis à cette toute première écoute comme on commente, sans presque rien savoir d’elle, l’impression qu’a produite sur nous, en se contentant d’aller sous nos yeux, la passante qui s’éloigne déjà. La fugitive beauté, que notre regard ne peut déjà plus saisir, nous laisse à un écheveau d’émotions que nous tentons moins de démêler que de retenir. Le goût même et la fatalité peut-être de la nostalgie sont convoqués. La passante d’Itinérances n’est pas une femme de notre temps. C’est une romantique, c’est-à-dire qu’après son passage, il subsiste d’elle de la lumière et de l’ombre, des impressions de félicité et de tourment (ce sont toujours, si l’on songe à la durée, les secondes, les minutes qui sont décisives !). C’est-à-dire que dans le temps singulier et intense du frôlement, il nous a été donné de saisir le battement même de ses ailes, de son cœur, le cristal et le bronze de son âme, son zonzonnement de libellule

Lire la suite

 

img

Obsession Airs
octobre 2007

La Troisième Dimension

imgVincent Rouard a composé un ensemble cohérent de pièces délicatement lyriques, directement envoûtantes, nuancées, raffinées et douées d’un remarquable charme évocatoire.
La merveilleuse sensibilité et la musicalité subtile de Marc Docquir, la remarquable virtuosité et l’intensité expressive de Didier Laloy achèvent de conférer à cet enregistrement une grâce inédite et poignante.

L’album est accompagné d’un livret de 11 poèmes signés Denys-Louis Colaux et illustré de pastels gras originaux de la peintre Laurence Burvenich .

Un superbe album au carrefour de la musique, de la peinture, de la poésie, et de l’amitié. Voilà ce qu’il advient lorsqu’un pianiste, un violoniste, un accordéoniste, une peintre, et un poète font cause commune.

Lire la suite